Battle chocolat noir vs chocolat au lait

Que celui qui ne s’est jamais enfilé une double ration de chocolat sous prétexte que c’est du noir lève le doigt !

La bonne nouvelle c’est que vous n’aurez plus à vous affliger un 95% de cacao pour faire light et que vous aurez même droit au crunchy des noisettes. La mauvaise c’est que vous allez devoir lever le pied.

Récap’ 

Scanner du chocolat noir : 35% de cacao minimum dont au moins 14% de matière sèche dégraissée et 18% de beurre de cacao. Plus le chocolat est noir, plus il contient du cacao (et donc du gras végétal) et moins il est sucré.

Pour le lait : minimum 25% de cacao, 14% de lait en poudre et 25% de matière grasse (celles du cacao et du lait), et pas mal de sucre.

Le chocolat noir classique, par l’absence de lait, est vegan.

On s’y attendait : bingo pour le carré noir.

Va falloir vous calmer…

Grosso modo, le problème du noir, c’est le gras, et celui du lait, c’est le sucre. Mais leurs apports caloriques sont très proches : aux alentours de 550kcal pour 100g (c’est à dire beaucoup…) et ce, quel que soit le pourcentage de cacao affiché sur l’emballage. Leurs index glycémiques, quant à eux, restent réglos (49 pour le lait et 22 pour le noir aux alentours de 70% de cacao). On vous en bouche un coin, non ?

Ex-aequo.

Feel good, vraiment ? 

Plus la concentration en cacao est forte (idéalement au dessus de 70%), plus il y a d’antioxydants (les flavonoïdes), qui aident à diminuer la tension artérielle et réduire les risques cardio-vasculaires. Le chocolat au lait ne peut pas en dire autant car l’adjonction de lait bloque la bonne absorption des antioxydants.

Le cacao stimule la production d’endorphine (sensation de plaisir), contient de la sérotonine (anti-dépresseur) ainsi que de la théobromine (stimulant). C’est aussi l’un des aliments les plus riches en magnésium…le fameux alibi magnésium !

Et la bonne nouvelle du jour 

Privilégiez un chocolat noir avec graines ou oléagineux : noisettes, amandes, pistaches, sésame (non, pas caramélisés). S’ils feront grimper un peu l’addition calorique, ils maximiseront encore l’apport en minéraux. Et le nec plus ultra : testez le chocolat cru (pas de torréfaction, des nutriments très concentrés et des arômes purs et intenses).

Joyeux Noël !

Share Share