Opération anti-capitons

Les petites, les grandes, les rondes, les minces, les rousses, les brunes, les blondes… Toutes les femmes sont belles. TOUTES. Le problème, c’est qu’aux premiers rayons de soleil, elles ont tendance à l’oublier, et à ne penser qu’à une chose: la cellulite. Même si 9 femmes sur 10 sont touchées, peu importe le poids, la cellulite est toujours diabolisée. Quitte à lui faire la guerre, autant bien la faire. Mesdemoiselles, mesdames, à vos postes!

Connaître l’ennemi
La cellulite vient principalement d’une mauvaise alimentation. Le sucre, surtout s’il est raffiné, en est une cause. Il rigidifie les fibres des tissus, ce qui rend la cellulite encore plus difficile à déloger. Les aliments éponges, comme le sel, les édulcorants de synthèse, les exhausteurs de goût, sont également responsables des capitons. Ils retiennent l’eau dans les tissus, favorisant ainsi les œdèmes. Sans surprise, les mauvaises graisses, à savoir les gras saturés et hydrogénés, se métabolisent mal et sont donc rapidement stockés. Ils augmentent le taux de radicaux libres, ce qui aggrave la cellulite.
D’autres causes entrent aussi en jeu, comme une mauvaise circulation sanguine. En effet, si les tissus sont moins bien irrigués, les déchets s’accumulent et s’attaquent aux fibres sous la peau, ce qui accélère l’installation de la cellulite. Le tabac, quant à lui, intoxifie l’organisme et augmente donc le taux de radicaux libres. Enfin, le stress génère des hormones qui accélèrent la formation de tissus graisseux et favorisent la rétention d’eau.

Établir une stratégie
Prêtes? Voici le plan d’attaque.
Etape n°1: une opération infiltrée, pour combattre l’ennemi de l’intérieur. Le principe: adopter une alimentation saine. Zappez les aliments néfastes cités ci-dessus. Foncez sur les nutriments anti-capitons et anti-rétention d’eau: les protéines maigres (légumineuses, œuf, tofu, poisson, volaille), les huiles végétales de première pression à froid et oléagineux, les fruits, les légumes (surtout les colorés, bourrés de vitamines et d’antioxydants) et les céréales complètes. Enfin, mettez le grappin sur le bio, et le plus possible, fait maison.
Etape n°2: appeler le sport en renfort. Eh oui, une activité physique régulière contribue à la perte de gras, améliore la circulation du sang, la tonicité musculaire et donc l’aspect de la peau, en la retendant. Optez pour des sports d’endurance (45 mn au moins), comme le vélo ou le jogging, pour puiser dans les graisses et activer la circulation sanguine. Les sports d’eau sont aussi parfaits pour drainer les tissus.
Etape n°3: les massages, alliés de choc. Tous les jours, sans faute. Ils sont efficaces pour drainer et déloger la cellulite. La technique? Le palper-rouler, de l’extérieur vers l’intérieur des cuisses et du bas vers le haut du ventre.

Pour bien commencer, quoi de mieux qu’une séance de coaching cuisine spéciale anti-capitons! Rendez-vous mercredi 1er juillet pour concocter LE menu: du cru, des bons légumes d’été, beaucoup de saveurs et un tas de conseils de notre naturopathe…

Miroir, miroir, qui est la plus belle? C’est vous. Avec, ou sans cellulite, promis.

Share Share